11/01/2014

Jean-Marie Leblanc

 

   
 

Jean -Marie Leblanc est né le 27 juillet 1944.

 

leblanc 1.jpgCoureur cycliste professionnel de 1966 à 1971.

Président de l'Association internationale de courses cyclistes.

Directeur du Tour de France de 1989 à 2006.

Extrait de Wikipédia:

« Passionné de musique classique et de jazz, Jean-Marie Leblanc est aussi un clarinettiste amateur, et fait partie d'une harmonie. Il rêvait de jouer un jour avec orchestre le Concerto pour clarinette de Mozart. Ce rêve s'est réalisé le 27 juin 2008 quand il s'est produit dans cette œuvre majeure, à la Salle philharmonique du Conservatoire de Liège (Belgique), avec l'Orchestre philharmonique de Liège (OPL) dirigé par Jean-Pierre HAECK. »

dyn008_original_640_480_pjpeg_2673953_ff608da7394cd2adf31a199befff751a.jpg

   Morlanwelz sur Mississippi 2006 (Belgique)
 

 

15:52 Écrit par clari38 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : leblanc, jazz |  Facebook |

13/04/2013

NUNEZ Alcide « Yellow »

 

   
  nunez.jpgClarinettiste américain (La Nouvelle-Orléans, Louisiane, 17-3-1884/2-9-1934). D'abord guitariste, il passe à la clarinette en 1902 et joue au début du siècle dans de nombreux orchestres de La Nouvelle-Orléans comme ceux de Papa Jack Laine, Frank Christian et Tom Brown. En 1916, avec Johnny Stein, il monte à Chicago, participe à la fondation de l'Original Dixieland Jass Band. Il se brouille avec Nick la Rocca et quitte la formation le 31 octobre 1916, trois mois avant que celle-ci n'enregistre les premières faces historiques d'un  « Jazz Band ». Il dirige pendant un temps son orchestre et joue ensuite avec le Bert Kelly's Band. Il se joint aux Louisiana Five avec lesquels il enregistre de nombreuses faces de 1918 à 1920. Au milieu des années 20, il est en tournée avec son quartette notamment en Oklahoma et au Texas. Il retourne à La Nouvelle-Orléans en 1927 où il joue avec différents jazz bands et dans l'orchestre de la police.
Alcide Nunez a quitté l'Original Dixieland Jazz Band juste avant qu'il ne devienne mondialement célèbre. Il devait son surnom de « Yellow » (jaune) au fait qu'il était créole de teint très clair. Son style fleuri et sa sonorité chaude et claire sont typiquement néo-orléanais. Bien qu'il ne soit pas un improvisateur, ses variations et ornements sont d'un équilibre des plus accomplis. - M.R.


     

10:10 Écrit par clari38 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jazz, vidéo |  Facebook |

11/04/2013

Shields Lawrence Larry

 

   
 

Larry shields.jpgClarinettiste, saxophoniste et compositeur américain (La Nouve1le-Orléans, Louisiane, 22-5-1891 ou 13-9-1893 / Los Angeles, Caliifornie, 21-11-1953) Larry Shields est issu d'une famille de musiciens. Dans sa ville natale, il joue au sein des orchestres de Papa Jack Laine et avec Nick La Rocca. A Chicago, à partir de 1915, il joue chez Bert Kelly, avant de remplacer Gus Mueller dans la légendaire formation du tromboniste Tom Brown (la première que, semble-t-i1, on associe au mot « jass »). En fait, la carrière de Larry Shields, à partir de 1917 se confond avec celle de l'Original Dixieland Jazz Band dans lequel il remplace Alcide Yellow Nunez et dont il fut sans doute le meilleur élément. Après avoir quitté le groupe, il joue chez Paul Whiteman et dirige ses propres formations sur la Côte Ouest. A La Nouvelle-Orléans puis à Chicago au début des années 30, il revient à New York, en 1936, pour participer à la reconstitution de l'ODJB, qui dure jusqu'en 1938. Par la suite, il s'établit définitivement en Californie où il meurt d'une crise cardiaque.
Doté d'une bonne sonorité très fluide, excellent improvisateur, soliste élégant, parfait lecteur, Larry Shields fut, à la clarinette, le principal représentant du style dixieland primitif. Il influença Ted Lewis et, surtout, Jimmy Dorsey et Benny Goodman.

Deputier Ivan

 

The Original Dixieland Jass Band - New York, 26-2-1917 * Livery Stable Blues New York, 26-2-1917

Larry Shields (clarinette), Eddie Edwards (trombone), Henry Ragas (piano), Tony Sbarnaro (batterie), Nick La Rocca (cornet)

     

18:24 Écrit par clari38 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jazz, vidéo |  Facebook |

25/03/2013

Que des clarinettes !

 

   
 

 

Cette version de "Sing, Sing, Sing" de Louis Prima a été réalisée par un clarinettiste (Tony Avak) qui a enregistré  les 14 voix (cuivres, bois, basse) sur un multi-pistes.

 

La percussion, le piano et la guitare ont été ajoutés après enregistrement des clarinettes

 

 

 

Clarinettes utilisées

 

   

Trompettes = clarinette Mi b 

Saxs altos, clarinette = clarinette soprano Si b

Sax ténor = clarinette alto Mi b

Sax baryton, trombones = clarinette basse Si b 

Basse = clarinette contrebasse

 

 
     

16:12 Écrit par clari38 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vidéo, jazz |  Facebook |