21/06/2014

Qu'est devenue la 6me clé de Simiot

 

   
 

Cette clé avait pour but de baisser le si b et de hausser le si naturel du chalumeau (au dessous de la portée) et de faciliter l’émission du mi b de la 4eme octave, tout en servant à triller le si b et si du chalumeau et les mi et fa de la 3e octave.

 
 

 

6 me clé Simiot.jpg

 

 
  Sur la clarinette à 13 clés système Müller, elle se trouve plus haut.  
 

simiot,13 clés,sax,thibouville

Eugène Thibouville à Ivry-la-Bataille

 

 

En 1840, A. Sax créa une clarinette qui peut être considérée comme l'ancêtre de la clarinette allemande.

 

simiot,13 clés,sax,thibouville

 

Il conserva le système de doigté d'Y. Müller mais ajouta deux anneaux très importants au corps du bas qui rectifièrent la justesse et la sonorité de la 12me Si bécarre (naturellement bas)/fa dièse.

Sur la clarinette ci-dessous, la clé est actionnée par les anneaux.

 

simiot,13 clés,sax,thibouville

Schuster & C° - Markneukirchen

 

  Sur les deux suivantes, la clé fait corps avec les deux anneaux
 

 

simiot,13 clés,sax,thibouville

Anton Hüller - Graslitz

 

simiot,13 clés,sax,thibouville

Clarinette allemande - Schreiber

     

12:00 Écrit par clari38 dans Musique, Technologie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : simiot, 13 clés, sax, thibouville |  Facebook |

01/02/2014

Brevet pour un clarinette militaire - Pierre Sarrus

 

   
   

garde.jpg

Brevet 1a.JPG

Brevet 1b.jpg

 

Pierre Auguste Sarrus est né le 15/03/1813 à Saint Affrique (France). Il est mort à Paris le 3 mai 1876.

Inventeur du sarrussophone … 
Militaire de 1836 à 1867, il fut chef de musique pendant 11 ans au 74me régiment d’infanterie. En 1855, il est clarinettiste au 13me régiment d’infanterie.

Nombreuses promotions et distinctions.

 

     

18:16 Écrit par clari38 dans Musique, Technologie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/01/2014

Les anches en 1822

 

   
 

 

Sans titre.JPG

anche 1.JPG

anche 2.JPG

A noter que cet article a été édité en 1822 mais comme la qualité du document était moins bonne, j'ai préféré utiliser l'édition de 1839.

1822.JPG

 

     

11:19 Écrit par clari38 dans Musique, Technique, Technologie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/01/2014

Bruch Max Karl August

 

   
 

Bruch Max Karl August (né à Cologne le 6/1/1838 - décédé à Friedenau, aujourd'hui Berlin, le 2/10/1920) compositeur et chef d'orchestre allemand. Il a été élève de C. Reinecke et F. Hiller à Cologne; de 1891 à 1911, il a enseigné la composition à l'Académie de Berlin. 

  musique de chambre,vidéo

Chef d'orchestre célèbre, il a effectué plusieurs tournées en Russie et en Amérique; il a été chef permanent à Coblence (1865-1867), Berlin (1878-1880), Liverpool (1880-1883) et Breslau (1883-1889). Il a été comblé de titres et d'honneurs. En 1898, il fut nommé membre correspondant de l'Académie des beaux-arts de Paris.

On n'évoque jamais le Concerto pour clarinette, alto et orchestre en mi mineur op. 88 dans les grandes encyclopédies internationales de la musique. Ce concerto est une composition pour soi, une œuvre de vieillesse qui fut composée en 1911 et jouée pour la première fois l'année suivante à Wilhelmshaven (Allemagne du Nord). Elle est unique dans son effectif; en ce qui concerne son contenu musical, elle appartient à cette catégorie de concertos instrumentaux romantiques qui ravivent la discussion sur la beauté de la mélodie et de l'harmonie, de la couleur et du contour noble. Bruch évite les contrastes dramatiques et les explosions.

   



 

Peu connues sont les œuvres de musique de chambre de Bruch. Les Huit pièces pour clarinette, alto et piano op. 83 (1910) font partie de ce qu'il y a de plus raffiné dans ce domaine. Elles se distinguent par quatre critères:

  • Ce sont des pièces de caractère, qui reflètent une dernière fois l'aspect sensitif et émotionnel du  romantisme.
  • Elles se situent toutes, à l'exception du n° 7, dans la tonalité mineure.
  • Bruch a composé toutes les figures selon les possibilités spécifiques des instruments.
  • Il a trouvé, pour chaque instrument, son expression la plus chaude.

Le n° 7 se caractérise par une vivacité charmante, presque mendelssohnienne.

 

     

10:52 Écrit par clari38 dans Biographie, Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : musique de chambre, vidéo |  Facebook |