29/12/2011

Picou

 

 

picou.jpgPicou Alphonse FlorestanClarinettiste, chanteur et compositeur américain (Nouvelle-Orléans Louisiane, 19/10/1878 - 4/2/1961). Il commence par l'étude de la guitare mais vers l'âge de quinze ans il adopte la clarinette. Avant la fin du siècle dernier, il aura joué au sein de la plupart des formations de premier plan à La Nouvelle-Orléans, dont celle de Buddy Bolden, mais aussi l'Excelsior Brass Band, l’Olympia Orchestra, Etc. Vers 1915, une brève escapade à Chicago le conduit dans le groupe de Manuel Perez.

 

 

A son retour, il offre ses services à John Robichaux, au Camelia Orchestra. au Golden Leaf Orchestra au Tuxedo Brass Band. En 1932, toutefois, il doit abandonner la musique à plein temps pour redevenir étameur, mais à partir de 1940, à la faveur du New Orleans Revival, il réapparaît au premier plan et enregistre avec Kid Rena. Après avoir col1aboré avec Papa Celestin et le cornettiste Ricard Alexis, il constitue son propre groupe (au Paddock Lounge, dans Bourbon Street) et se produit avec l'Eureka Brass Band. Il abandonne peu à peu la musique active vers la fin des années 50. Donald M. Marquis note que près de 25 000 personnes suivirent le brass band qui le conduisit au cimetière.

Le style d'Alphonse Picou est typique de la manière créole : sonorité limpide, vibrato léger, grande mobilité, servis par une enviable technique de l'instrument. On a dit - mais la preuve n'en a jamais été apportée - qu'il était l'adaptateur du célèbre solo de High Society, d'après une partie de piccolo – un périlleux exercice de haute voltige où bien des clarinettistes ont perdu quelques notes en route, y compris lui-même. King Oliver a enregistré deux de ses compositions, Chottanooga Stomp et New Orleans Stomp – A.C.

 
 


 
 

Cette vidéo nous montre Picou en 1958, il a alors 80 ans. Cela explique probablement la qualité de son interprétation.

A remarquer l'instrument utilisé. Il me semble qu'il joue sur une saxonette (corps identique à la clarinette - pavillon et barillet courbés) encore qu'ici le barillet est classique 

 

 

11:52 Écrit par clari38 dans Biographie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.